La Sardine qui avait bouché le Vieux Port

Buffalo Bill était à Marseille
Quand Buffalo Bill était à Marseille
janvier 8, 2016
Notre Dame de la Garde
Notre Dame de la Garde fête ses 800 ans
janvier 8, 2016
le Vieux Port

« C’est la sardine qui a bouché le port de Marseille » est une expression populaire française datant du xviiie siècle. Elle signifie que l’histoire est estimée comme une galéjade, une exagération, une histoire à dormir debout. En fait, l’expression est basée sur une histoire vraie mais dont une coquille typographique en a fait une farce.

En 1779, le vicomte de Barras, officier commandant le régiment français d’infanterie de Marine de Pondichéry, qui avait été capturé par les Britanniques en 1778, était libéré, en vertu d’un accord d’échanges de prisonniers et rapatrié sur une frégate de la Marine du roi Louis XVI.

Le bateau sur lequel il embarqua avait pour nom le Sartine, avec un « t ». Pour assurer sa sauvegarde et son retour tranquille vers la France, il naviguait sous un pavillon de sauvegarde qui devait le protéger de toute attaque des navires de la marine britannique qui reconnaissaient l’ordre de le laisser passer. Le navire put ainsi arriver sans encombre après dix mois de navigation au large du port de Marseille.

Or, au dernier moment, le navire se présenta le 19 mai 1780 avec une inversion du code et la « Sartine » fut prise en chasse par un navire britannique qui tira contre elle deux salves de canons. La frégate française, navire imposant, finit par couler dans le chenal de l’entrée du Vieux-port de Marseille ce qui empêcha pendant un certain temps l’accès et la sortie du port à tous autres navires.