Le retour du Téléphérique à Marseille

Un tournant positif
Un tournant positif à Marseille ?
janvier 8, 2016
Marseille
Il fait bobo à Marseille
janvier 8, 2016
Téléphérique à Marseille

Après la piétonnisation, des études sont lancées pour un transport aérien : téléphérique, funiculaire ou passerelles ?

On va marcher sur l’eau au centre-ville. Et on va peut-être même fréquenter les gabians dans les airs. Après la création de l’ombrière, les Marseillais pensaient que la révolution du Vieux-Port était terminée. Mais non, elle ne fait que commencer. Il y a quelques semaines, la Ville décidait (en conseil municipal) de lancer des études pour savoir s’il était possible de dresser des passerelles au-dessus du Vieux-Port. Un groupement ayant été choisi en décembre, une première réunion de travail a eu lieu lundi, conduite par Laure-Agnès Caradec, adjointe au maire, chargée de la circulation. Et on a pu dégager quelques pistes à propos de ces passerelles du futur, mais aussi d’un téléphérique et d’un funiculaire. Pendant quatre mois, le groupement va travailler sur trois scénarios.

Le premier est assurément le plus compliqué. L’idée serait de faire du « tout aérien », soit un téléphérique entre la Bonne-Mère et le nouveau quartier de la Joliette, côté J1, avec des stations intermédiaires. Oui mais voilà. Il faudrait installer des poteaux, batailler peut-être avec la commission des sites (qui donne son accord) et, surtout, avoir l’autorisation des riverains qui seraient survolés par le téléphérique. Et qui sont i propriétaires de leur espace aérien. Sans parler du mistral, le pire ennemi du transport par air. Compliqué donc. Peut-être même utopique.

Deuxième scénario, qui paraît bien plus solide : un funiculaire… souterrain entre le Fort Saint-Nicolas et le haut du boulevard Tellène, au pied de Notre-Dame de la Garde. En arrivant à Tellène, les passagers pourraient être transportés jusqu’à la Bonne-Mère par un système d’escalators ou de tapis roulant. L’avantage évidemment c’est que la Ville s’épargnerait un conflit avec les riverains. Mais le téléphérique ne serait pas abandonné pour autant. Il viendrait traverser le Vieux-Port, entre le Fort Saint-Nicolas et la Joliette. Pas de problème avec les riverains là non plus, la zone survolée correspondant à un espace public. En gros, le deuxième scénario consisterait à mixer funiculaireet téléphérique.

Troisième et dernière piste : Notre-Dame de la Garde resterait desservie par un funiculaire mais, au dessus de la mer, on opterait plutôt que pour un téléphérique, pour le fameux jeu de passerelles dont il était question dans la délibération votée en conseil municipal. Une première passerelle relierait le Fort d’Entrecasteaux (Fort St-Nicolas) et le Fort Ganteaume (de l’autre côté du boulevard Charles Livon). Une deuxième passerelle, aux allures de pont transbordeur, permettrait ensuite de passer d’une rive à l’autre du Vieux-Port, soit du Fort Ganteaume au Fort St-Jean. Puis, on prolongerait la promenade par un troisième ouvrage entre le Fort St-Jean et la Joliette.

source : laprovence.com